Hip-hop à Mugron : des défis relevés

Dans le cadre de la seconde année du festival Entr’Acte et Scène sur le canton de Mugron, le  Conseil Général des Landes a offert à nos 62 élèves de terminales de travailler avec la compagnie de hip hop Hors Série de Bordeaux.

Après une phase de sensibilisation à l’écriture chorégraphique de la compagnie au cours de 2 demi-journées par classe en novembre et décembre, les élèves ont bénéficié d’un atelier de pratique artistique autour de la vie et l’œuvre d’Alain Bashung, sujet de la création en cours de la compagnie, Des défis à relever. Cet atelier d’une durée de 30h en janvier, a été encadré par le chorégraphe et 3 de ses danseurs, qui ont créé 4 groupes en mixant les 3 classes. Les ateliers se sont déroulés dans différents lieux de Mugron (Agora et foyer danse) et au lycée (salle polyvalente). Une répétition générale d’une journée et demie fin mars, encadrée par les artistes, a permis de relier le travail de création des 4 groupes. Si les élèves d’agroéquipement ont exprimé une réticence au début du projet, l’ensemble a finalement montré une grande implication, un esprit de groupe et une capacité de concentration inédite sur scène. Leur relation avec les artistes était faite de respect et d’écoute.

Hamid Ben Mahi en atelier

La restitution publique de cet atelier, devant une salle comble de 300 personnes, a eu lieu dans le cadre de l’acte II du festival Entr’Acte et Scène, le 12 avril 2012 en soirée. La veille, les élèves volontaires (plus des deux tiers des terminales) avaient pu assister à la dernière création du chorégraphe de la compagnie, Hamid Ben Mahi, Beautiful Djazaïr, sur la scène de l’Agora. L’ensemble a été financé par le CG et l’ADAM des Landes (22680€), le lycée ayant pris en charge les frais de restauration des déjeuners des intervenants ainsi que l’hébergement de 3 danseurs sur 3 nuits.  Le Conseil Général a en outre valorisé cette action, par la couverture médiatique qu’il lui a consacrée (reportage à la Une de sa webtv, article pleine page SO). Les élèves comme les enseignantes ont regretté de n’avoir pas présenté la création finale au festival des lycéens d’Aquitaine, au vu de la qualité exprimée.

Les 8 élèves dispensés de pratique sportive ont néanmoins été associés à l’ensemble de l’action, au sein de laquelle ils ont joué les reporters, en écrivant des articles sur la conduite du projet, en prenant des photos des ateliers, en filmant la représentation finale. Ils ont pu ainsi croiser leurs regards de spectateurs privilégiés du processus de création avec ceux de leurs camarades danseurs.

L’album d’Elodie Dubroca et Jessica Stévenin

Projet hip-hop articles des élèves reporters

La parole au corps

Les lycéens ont cultivé leur art de la danse

 

À lire aussi sur le site du CRARC Aquitaine

Charger d'autres articles
non Praesent ut dapibus libero Curabitur tempus