OFF

 Les élèves de la classe de terminale BAC PRO Nature ont exploré deux champs artistiques : les techniques théâtrales et la création musicale. C »est le PETIT THEATRE DE PAIN qui les a accompagné dans un projet de création intitulé: « OFF ».

 

 

Petits exercices de pratique théâtrale

Petits exercices de pratique théâtrale

Cette troupe permanente multilingue et itinérante réside au Pays Basque. Elle se caractérise par son attachement à un théâtre populaire et se plaît à jouer là où le théâtre est absent tout en gardant l »exigence des propos et un rapport complice avec le public (http://www.lepetittheatredepain.com).

La volonté affichée par les deux intervenants du PTDP ainsi que le souhait des élèves était de s »inscrire dans ce que l »on nomme aujourd »hui « Les Arts de la Rue ».

L »idée d »une production déambulatoire s »est très vite imposée ainsi que la rue comme un lieu commun, collectif. La rue a donc été envisagée comme support communicationnel de l »échange avec la population locale du territoire, de la commune.

Le projet de création s »est caractérisé donc par le désir de faire jaillir l »évènement en des lieux anodins, quotidiens à tous (population locale et élèves internes) et qui a mélé la « trace » du quotidien avec une part d »imaginaire. Ce projet s »est implanté en un espace public, la place du marché où la sociabilité villageoise de la proximité et de l »interconnaissance s »exerce à plein toutes les semaines à l »occasion de l »unique marché hebdomadaire. Il avait pour objectif d »introduire le discontinu dans la monotonie des habitudes. Cette situation et cette stratégie ont amené le « public-population » à entrer dans une relation dynamique au spectacle sans distinction de connaissances, de rôle, de fonction, casino online d »âge, de classe sociale.

Les élèves ont décidé à l »unanimité que sur le territoire la fête est CE vecteur et qu »elle passe inexorablement par le partage d »un repas, d »une « gastronomie », importante dans l »inconscient de chacun et qui selon eux, détermine en plus de la musique, du chant, les caractéristiques fortes de leur culture. Prenant en compte les composantes sociales, économiques du territoire et de la commune en particulier, l »idée du « plat populaire » est incontournable et inexorablement la soupe, symbole fort des repas, s »impose. La « soupe populaire » est une idée qui a du sens pour chaque élève en cette période de crise mais ce terme induit un assistanat que les comédiens de leur côté tentent de gommer en aiguillant les élèves sur les notions de « solidarité » et de « partage ». Petit à petit, et au terme de longs échanges le groupe a décidé de la réalisation collective d »une soupe, partagée avec les habitants de la commune grâce à la fourniture de légumes achetés sur le marché ou produits dans les jardins privés.

Soupons ensemble!

Soupons ensemble!

Chaque habitant a été invité, de manière solidaire, à ramener un légume de son choix, qu »il a épluché et préparé collectivement avec les élèves et tous ceux qui ont souhaité prendre part à cet « épluchage solidaire »…

L »ensemble de cet acte fort associatif devait être festif et par conséquent être animé par l »ensemble des élèves qui selon leur compétence et/ou envies se sont positionnés sur de la musique, du jonglage, du théâtre, du chant et de la danse.

À lire aussi sur le site du CRARC Aquitaine

Charger d'autres articles
suscipit vel, consectetur quis, dictum Praesent